EPM | Enquête Périodique auprès des Ménages 2004

13 janvier 2006

La série d'Enquêtes Périodiques auprès des Ménages (EPM) est la seule série d'enquêtes multi thèmes, temporelles et de représentativité nationale et provinciale qui sert d'outil de mesure des conditions de vie des ménages, des causes et corollaires de ces conditions de vie. La définition retenue d'un ménage est: "groupe de personnes apparentées ou non, vivant ensemble, d'habitude sous le même toit ou dans un même domaine, qui rassemblent leurs revenus en vue de les consommer ensemble, et qui reconnaissent l'autorité d'un membre appelé chef du ménage (CM)".

Afin d'assurer la faisabilité technique, le choix de l'échantillon de l'EPM 2004 s'est effectué à deux niveaux: Le premier est le choix des localités et le second le choix des ménages dans chaque localité. Cet échantillonnage à deux niveaux s'est effectué d'une façon aléatoire. Ceci garantit la représentativité des résultats. La prise en compte des six provinces et des milieux urbain et rural conduit à la définition de 12 strates. Il s’agit alors d’une Enquête multi thème auprès de 5 454 ménages répartis dans 303 localités ou zones de dénombrement elles-mêmes reparties au niveau national. La collecte des données s'est effectuée en deux périodes, les premières descentes sur terrain ont eu lieu en septembre 2004. Ensuite, la collecte a repris au mois de janvier 2005 et a pris fin au mois d'avril 2005.


L’approche par échantillonnage permet de gagner en temps de collecte, de saisie, de traitement et d’analyse à moindre coût. De plus elle répond à un souci de faisabilité. En effet, l'administration des sections telles que l'agriculture, l'emploi et les dépenses des ménages, qui feront l'objet d'analyse, nécessitent des instructions précises auprès des enquêteurs et des contrôles assez stricts. Par contre, la représentativité et surtout la significativité des résultats d'une enquête par échantillonnage ne sont assurées qu’à un niveau agrégé. Dans notre cas, il s'agit des douze strates, croisement des six provinces et deux milieux. Par ailleurs, pour une enquête sur 5.454 ménages la précision a priori d'un indicateur de proportion est au mieux 1,35%1. A l'instar des EPM qui précèdent celle de 2004, le calcul des indicateurs de pauvreté se base sur le niveau de consommation courante agrégée.

Document(s) téléchargeable:

INSTAT_Epm04_01-2006.pdf (0.86Mo)