NIPC Fev. 2018 | À Toliara la hausse des prix à la consommation est la plus élevée

25 mars 2018

    Entre janvier 2018 et février 2018, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,5 %. A Toliara la hausse est la plus importante : 2 %. A Fianarantsoa, la hausse des prix est la plus faible (0,1 %).Entre novembre 2017 et février 2018, les indices des prix à la consommation (IPC) augmentent de 2,6 %. Par rapport au mois de février 2017, en février 2018, les prix à la consommation augmentent de 8,2 %.


En Février 2018, les prix des « ameublement, équipement ménager » augmentent le plus

    Les prix à la consommation ont enregistré une hausse de l’ordre de 0,5 % entre les mois de janvier et le mois de février 2018.

La contribution des « produits locaux » dans la variation globale de l’indice des prix à la consommation est importante, soit 95,6 %, avec une hausse mensuelle de 0,6 %.

Par contre, les « produits importés » accusent une baisse respectivement de -0,4 % durant le mois de février 2018.
Selon le secteur de production, les prix des « services publics » ont connu une hausse de 3,9 %, et avec une contribution de 28,1 % dans la variation globale.

Les « produits vivriers non transformés » et les « produits manufacturés industriels » ont subi aussi des hausses de prix respectivement de 0,8 % et de 0,4 %. Les prix des PPN ont augmenté de 0,1% entre janvier et février 2018.
Au niveau fonction des produits, la rubrique « produits alimentaires » a enregistré une hausse de

0,5 % avec une contribution de 49,3 % dans la variation totale.

Les prix du groupe de produits « ameublements, équipements ménagers et entretien maison », se démarquent aussi des autres produits avec une hausse de 3,7 %. Le groupe de produits « loisirs, spectacles et cultures » a subit aussi une augmentation de 1,2 %.


Depuis Fevrier 2017, les tarifs des « services publics » augmentent le plus

     La variation en glissement annuel des prix à la consommation pour le mois de février 2018 est de 8,2 %. Si l’on considère l’origine des produits, cette hausse des prix dans l’ensemble provient à 91,6 % de la catégorie des « produits locaux » avec une hausse des prix de l’ordre de 9,2 %.

Les « produits semi-importés » et « produits importés » se sont aussi renchéris respectivement de 4,3 % et de 3,1 % en glissement annuel, mais avec une faible contribution totale à la variation d’ensemble des prix (8,4 %).
Selon le secteur de production, la hausse des prix entre février 2017 et février 2018 provient essentiellement des « services publics » avec 17,4 % de hausse des prix, mais à une faible contribution de 7,5 % seulement à la variation d’ensemble. D’autre part, les « produits vivriers transformés » ont subi aussi un taux d’accroissement de 15,9 %, et une contribution de 43,7 % à la hausse d’ensemble. Pour les autres produits, deux secteurs notamment « produits vivriers non transformés » et « services privés », varient respectivement de 5,4 %, et de 7,6 %.
Du point de vue fonction des produits, la hausse des prix de la catégorie des « produits alimentaires, boissons et tabacs » contribue à hauteur de 61,7 de la variation globale ; avec une hausse annuelle de 10,3 %. D’autre part, le groupe « ameublement, équipement ménager et entretien maison » augmentent fortement de 13,8 % mais contribue faiblement de 6,5 % à la hausse des prix de l’ensemble des produits. Le taux le moins élevé a été observé au niveau des prix à la consommation des « transports » avec une variation annuelle de 2,5 % seulement.


Les prix des  « ameublements, équipements ménagers » augmentent rapidement durant le dernier trimestre   

    De novembre 2017 à février 2018, les prix à la consommation enregistrent une hausse moyenne de 2,6 % dans l’ensemble des sept grandes villes de Madagascar.

Celle de Toliara se trouve en premier rang (5,4%), suivie de celle de Toamasina (4,2 %).

Du point de vue origine des produits, les prix des « produits locaux » augmentent de 2,9 % et contribuent jusqu’à concurrence de 92,7 %. Quant aux « produits importés », ils varient de 0,6 % durant la même période.
Suivant le secteur de production, les « services publics » enregistrent une hausse remarquable de 9,5 % et contribuent à 13,4 % de la variation totale pendant le dernier
trimestre, tandis que les « produits manufacturés artisanaux » n’augmentent que de 0,8 % durant cette même période.
Selon la fonction des produits, les prix à la consommation varient de 6,5 % entre novembre 2017 et février 2018 pour les « ameublements, équipements ménagers ». Ceux des prix des « loisirs et spectacles » augmentent aussi de 4 %.  Le groupe des « alimentations, boissons et tabacs » contribue à 62,2 % de la variation globale des prix ; avec une variation de 3,2 % durant la même période.

Document(s) téléchargeable:

INSTAT_NIPC_Fev2018_02-2018.pdf (5.25Mo)