Situation des mouvements des établissements formel Antananarivo - Analamanga | 1er trim. 2015

25 avril 2015

Le District d'Antananarivo Atsimondrano demeure le plus favorable à la création d'activités

Au cours du premier trimestre 2015, dans la région Analamanga, le nombre de nouveaux établissements formels augmente de 41,1 % (2 012 nouveaux établissements contre 1 426 au quatrième trimestre 2014) %. Généralement, chaque année le paiement des impôts sur les activités s’effectue au mois de mars. L’obtention de cartes statistiques est une étape obligatoire à la régularisation fiscale. Ainsi, la régularisation fiscale pourrait expliquer en partie cette forte croissance du nombre de nouveaux établissements au cours du premier trimestre 2015. Au cours du premier trimestre 2015, le nombre de créations mensuelles ne cesse d’augmenter : 525 en janvier, 627 en février et 860 en mars.
Au premier trimestre 2015, la proportion des nouveaux d’établissements installés à Antananarivo Renivohitra est similaire à celle au quatrième trimestre 2014 (54,1 %). La création d’activité est favorable à Antananarivo Renivohitra, le mieux doté en facteurs de production. La création d’activités est importante dans le district d’Antananarivo Atsimondrano (17,9 % contre 13,7 % au quatrième trimestre 2014).

Malgré la hausse globale du nombre des nouveaux établissements au premier trimestre 2015, l’effectif des nouveaux établissements diminue dans les districts d’Ankazobe (13 nouveaux
établissements au quatrième trimestre 2014 à 7 nouveaux établissements au premier trimestre 2015), de Manjakandriana (104 nouveaux établissements au quatrième trimestre 2014 à 60 nouveaux établissements au premier trimestre 2015) et d’Anjozorobe (21 nouveaux établissements au quatrième trimestre 2014 à 16 nouveaux établissements au premier trimestre 2015). Par contre, l’effectif des nouveaux établissements dans le district d’Andramasina a quadruplé entre le quatrième trimestre 2014 et le premier trimestre 2015.


Au premier trimestre 2015, le nombre des nouvelles sociétés anonymes diminue de moitié

Au premier trimestre 2015, le nombre des établissements sous forme d’EURL est identique à celui au quatrième trimestre 2014. Par contre le nombre des nouvelles SARL et celui d’entreprises individuelles augmentent (respectivement de 9 % et de 52 % en glissement trimestriel). Malgré la hausse globale de l’effectif des nouveaux établissements dans la région Analamanga, le nombre des nouvelles sociétés anonymes diminue : 11 au quatrième trimestre 2014 à 6 au premier trimestre 2015.
La composition de la répartition des nouveaux établissements selon le secteur d’activités demeure identique à celle au quatrième trimestre 2014. Au premier trimestre 2015, dans la région Analamanga, la proportion des nouvelles activités dans le secteur primaire et secondaire est faible (1,1 % et 8,7 %). La majorité des nouveaux opérateurs s’intéressent aux activités du secteur tertiaire (90,2 %).


Au premier trimestre 2015 : réapparition des nouveaux opérateurs dans la branche " énergie "


Selon la répartition des nouveaux établissements par branche d’activités, le commerce reste important (38,2 % dont 23,2 % de détaillants et 15,0 % de grossistes) comme au quatrième trimestre 2014 (38,4 %). Toutefois, le nombre des nouveaux commerçants augmente fortement de 40 % en glissement trimestriel (768 nouveaux commerçants au premier trimestre 2015 contre 547 au quatrième trimestre 2014). L’effectif des nouveaux établissements opérant dans la branche « santé » augmente également : 11 nouveaux établissements de santé ont été créés au premier trimestre 2015 contre 4 au quatrième trimestre 2014. De même, le nombre des nouveaux opérateurs œuvrant dans la branche d’activité « hôtel-restaurant et bar » augmente fortement (100 nouveaux établissements au premier trimestre 2015 contre 54 nouveaux établissements au quatrième trimestre 2014).

Au premier trimestre 2015, malgré la hausse du nombre des nouveaux établissements en général, le nombre de nouveaux opérateurs opérant dans certaines branches d’activités diminue : les « industries alimentaires » (baisse de 25 %), les industries de « tanneries et cuir » et les industries extractives. L’activité de sylviculture reprend au premier trimestre 2015 (12 nouveaux opérateurs).


Au premier trimestre 2015, la moitié des nouvelles sociétés démarrent leurs activités avec 2 000 000 d'ariary ou moins

Au premier trimestre 2015, le fonds de démarrage médian des nouveaux établissements est de 2 000 000 Ariary. Le fonds de démarrage de la moitié des entreprises individuelles augmente : 1 000 000 Ariary au quatrième trimestre 2014 à 2 000 000 Ariary au premier trimestre 2015. Alors que le montant du fonds de démarrage médian des SARL et des EURL est stable durant cette période.
Au premier trimestre 2015, dans la région Analamanga, le fonds de démarrage moyen des SARL diminue de 7 % (4 764 000 Ariary au premier trimestre 2015 contre 5 129 000 Ariary au quatrième
trimestre 2014). Par contre, les fonds de démarrage moyens des EURL et des EI augmentent par rapport à ceux du quatrième trimestre 2014 : respectivement de 16 % et 19 %.


Au premier trimestre 2015, les entreprises individuelles sont les plus mobiles


Au premier trimestre 2015, le nombre des établissements formels déjà en activité ayant subi des mouvements augmente : 1 568 au quatrième trimestre 2014 à 1 866 au premier trimestre 2015, soit une hausse de 19 %. Les sociétés anonymes ne représentent que 0,7 % des établissements en mouvements.
La modification, (correspondant soit à un changement ou un ajout d’activité, soit à un changement du lieu d’exercice des établissements) est le type de mouvement le plus effectué (79 %).
Cependant, la proportion des établissements en modification diminue de 3,5 points entre les deux trimestres (82,5 % au quatrième trimestre 2014). En revanche, au premier trimestre 2015, la proportion des établissements en cessation d’activité augmente de 3,4 points par rapport au quatrième trimestre 2014 (16,3 % au quatrième trimestre 2014).

Document(s) téléchargeable:

srne_1trim15.pdf (1.97Mo)