Situation des mouvements des établissements formels Antananarivo – Analamanga | 1er trim. 2018

22 novembre 2021

La création d’établissements est favorable à Antananarivo Atsimondrano

Au cours du premier trimestre 2018, la région d’Analamanga enregistre 2646 nouveaux établissements formels contre 1841au quatrième trimestre 2017, soit une augmentation de 47,7%. Malgré cela, l’effectif d’établissements nouvellement créés dans le district d’Antananarivo III diminue de 2,5% en variation trimestrielle passant de 289 établissements à 282 établissements au premier trimestre 2018.

Concernant les formes juridiques, une augmentation du nombre des nouveaux établissements est aussi observée sur les EURL, EI et AUTRES tandis que les SARL diminuent de 2,6% et les SA ne varient pas. De même, le nombre d’établissements créés par mois au premier trimestre 2018 ne cesse d’augmenter, allant de 819 en janvier 2018 à 893 en février 2018 et 934 en mars 2018.

Au premier trimestre 2018, dans la région d’Analamanga les nouveaux établissements implantés à Antananarivo Renivohitra sont majoritaires (53,9%) parmi lesquels13,6% sont créés dans le district d’Antananarivo V lui amenant en première position a contrario de ceux d’Antananarivo VI (3,2%).

Au premier trimestre 2018, à Analamanga 83,1% d’établissements nouvellement créés sont des entreprises individuelles

Au premier trimestre 2018, l’effectif des entreprises individuelles occupe les 83,1% des créations contre 76,8% au quatrième trimestre 2017. Le nombre des nouvelles entreprises individuelles augmente de 55,5% en glissement trimestriel passant de 1414 créations au quatrième trimestre 2017 à 2198 créations au premier trimestre 2018.

Suivant la répartition des créations par secteur d’activité au premier trimestre 2018, le secteur tertiaire enregistre une hausse de 46,5% par rapport à celui du quatrième trimestre 2017. Il occupe 90,9% de l’ensemble des créations. Les créations dans les secteurs primaires occupent 1,3% de l’ensemble des créations, mais cela connaît une hausse de 61,9%.Le secteur secondaire représente 7,8% de l’ensemble des créations.

Au premier trimestre 2018, le commerce de gros et de détail, réparation de véhicules automobiles et de motocyclettes occupe 37,4% des activités créées

Selon la répartition des nouveaux établissements par section d’activités, le commerce accapare les 37,4% des créations. De même pour les activités extractives, les activités de production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et climatisation, les entreprises de construction, les activités professionnelles, scientifiques et techniques, et autres activités de services au cours de la même période, leurs effectifs enregistrent une augmentation supérieure à 100% tandis que ceux des activités de fabrication, des activités de transport et entreposage, des activités d'hébergement et de restauration, des administration et activités d'appui administratif, des administration publique et défense, sécurité sociale obligatoire, des activités de santé et activités sociales connaissent des diminutions.

Au cours de la même période, l’effectif d’opérateurs dans la section agriculture, sylviculture et pêche augmente de 18,8%. Celui de la section des activités financières et d'assurances connaît une hausse de 32,8%, la section des activités immobilières augmente de 47,4%, celui de la section éducation enregistre une augmentation de 50%, et la section arts, spectacles et loisirs augmente de 75%.

Au premier trimestre 2018, le nombre des établissements en modification d’activité augmente

Au premier trimestre 2018, le nombre des établissements formels en activité ayant subi des mouvements diminue par rapport au quatrième trimestre 2017 passant de 2 398établissements au quatrième 2017 à 959 établissements au premier trimestre 2018. Les entreprises individuelles restent les plus mobiles et occupent 89,7% des mouvements.

La modification est le type de mouvement le plus effectué (72,6 %). La proportion des établissements nouvellement créés augmente de 44,06 % entre les deux trimestres. L’effectif d’établissements qui ont cessé leur activité (annulation) augmente allant de 179au quatrième trimestre 2017 à 237 au premier trimestre 2018.

Document(s) téléchargeable:

Etabl_70-1reTRI_2018.pdf (1.06Mo)