Situation des mouvements des établissements formels Antananarivo – Analamanga | 3ème trim. 2015

25 novembre 2015

Antananarivo Renivohitra est toujours favorable à la création d’activités

 

Au cours du troisième trimestre 2015, le nombre de nouveaux établissements formels dans la région Analamanga diminue de 9,2 % (1936 nouveaux établissements contre 2132 au deuxième trimestre 2015). Durant cette période, le nombre de création mensuelle ne cesse de diminuer : 811 nouveaux établissements en juillet 2015, 596 en août 2015 et 529 nouveaux établissements en septembre 2015.

Au troisième trimestre 2015, malgré la baisse en nombre de nouveaux établissements dans les districts d’Antananarivo Atsimon­drano et d’Antananarivo I, la proportion de la création d’activité est importante : respectivement de 16,3 % et de 14,7 %. Au cours de cette période, la proportion des établissements nouvellement crées augmentent dans les autres districts, entre autres, le district d’Antananarivo II (7,3 % contre 6,6 % au deuxième trimestre 2015), le district d’Antananarivo III (11,2 % contre 9,8 % au deuxième trimestre 2015) et le district d’Antananarivo VI (5,1 % contre 4,1 % au deuxième trimestre 2015). Contrairement aux districts d’Ankazobe et d’Anjozorobe, la création d’activité est faible : respectivement de 0,4 % et de 0,8 %.

 

Au troisième trimestre 2015, les nouvelles entreprises « EURL » augmentent

 

Au troisième trimestre 2015, la majorité des nouveaux établissements sont des Entreprises Individuelles : quatre nouveaux établissements sur cinq sont des entreprises individuelles (81 % contre 83 % au deuxième trimestre 2015). Durant la même période, le nombre des nouvelles Entreprises Unipersonnelles à Responsabilités Limitée (EURL) augmente (131 contre 117 au deuxième trimestre 2015). Cependant, le nombre des nouvelles Sociétés Anonymes (SA) et celui des Sociétés Anonymes à Responsabilité Limitée (SARL) diminuent : respectivement de 7 SA et 156 SARL contre 12 SA et 166 SARL au deuxième trimestre 2015.
Selon le secteur d’activités, comme au deuxième trimestre 2015, le secteur tertiaire reste dominant : 92 % des nouvelles activités. Par contre, moins de 1 % des nouvelles activités des établissements crées s’opèrent dans le secteur primaire.

 

Au troisième trimestre 2015, le nombre des nouveaux « transporteurs de voyageurs » diminue

 

Au troisième trimestre 2015, selon la répartition des nouveaux établissements par branche d’activités, le nombre des nouveaux commerçants détaillants et les grossistes diminuent (651 nouveaux commerçants contre 847 au deuxième trimestre 2015). Le nombre des nouveaux « transporteurs de marchandises » augmente : 110 au deuxième trimestre 2015 à 124 au troisième trimestre 2015. Cependant, le nombre de nouveaux « transporteurs de voyageurs » baisse de 9,6 % entre le deuxième trimestre 2015 et le troisième trimestre 2015.

Malgré la baisse du nombre d’établissements crées au troisième trimestre 2015, les proportions des nouveaux établissements opérant dans la branche « agriculture » et de « l’élevage, pèche et chasse » sont identiques à celles observées au deuxième trimestre 2015 : respectivement de 0,3 % et de 0,4 %. Par contre, le nombre des nouveaux établissements opérant dans les « services rendus aux entreprises » augmente fortement : passant de 213 au deuxième trimestre 2015 à 290 au troisième trimestre 2015.

 

 

Au troisième trimestre 2015, le fonds de démarrage médian des « SARL » diminue

 

Au troisième trimestre 2015, le fonds de démarrage médian des nouvelles sociétés (EURL, EI et autres formes juridiques) restent stable par rapport à celui du deuxième trimestre 2015 (2 000 000 ariary). Par contre le fonds de démarrage médian des SARL diminue (2 000 000 ariary contre 2 100 000 ariary au deuxième trimestre 2015).

Entre le deuxième trimestre 2015 et le troisième trimestre 2015, quel que soit la forme juridique des nouveaux établissements, leurs fonds de démarrage moyens augmentent respectivement de 4,23 % pour les SARL, 9,14 % pour les EURL et 1,58 % pour les EI/ autres.

 

Au troisième trimestre 2015, la « mutation » ne concerne que six établissements en activité

 

Le nombre des établissements formels déjà en activité ayant subi des mouvements diminue de 30,5 % : 1 457 au troisième trimestre 2015 contre 2 097 au deuxième trimestre 2015.

Au troisième trimestre 2015, le nombre des établissements formels en mutation augmente (6 au troisième trimestre 2015 contre un établissement au deuxième trimestre 2015).

La modification, (soit en un changement ou un ajout d’activité soit en un changement du lieu d’exercice des établissements) est le type de mouvement le plus effectué (84,8 %). le nombre des établissements en reprise d’activité diminue (12 établissements contre 20 au deuxième trimestre 2015). au troisième trimestre 2015, le nombre d’établissements en cessation d’activité diminue (203 établissements contre 296 au deuxième trimestre 2015).


Document(s) téléchargeable:

srne_3trim15.pdf (1.97Mo)