Situation des mouvements des établissements formels Antananarivo - Analamanga | 3ème trim 2017

30 novembre 2017

La création d'établissements est favorable à Antananarivo Renivohitra


Au cours du troisième trimestre 2017, dans la région Analamanga, le nombre de nouveaux établissements formels enregistrés est de 2 354 contre 2 435 au deuxième trimestre 2017, soit une diminution de 3,33 %. Cette baisse s’observe particulièrement dans le District d’Antananarivo Atsimondrano (24,06 % en variation trimestrielle). Par contre, une augmentation de 16,17 % en variation trimestrielle est observée dans le District d’Antananarivo I.


Selon les formes juridiques, le nombre des nouvelles SARL, EURL et EI établissements diminuent tandis que les nouvelles SA et AUTRES augmentent peu. De même, le nombre d’établissements créés par mois au troisième trimestre 2017 continue de diminuer : 941 en juillet 2017, 739 en août 2017 et 674 en septembre 2017.


Au troisième trimestre 2017, dans la région Analamanga, les nouveaux établissements implantés à Antananarivo Renivohitra sont majoritaires (59,8 %) dont la plupart sont concentrés dans le district d’Antananarivo I (16,8 %) a contrario de ceux d’Antananarivo VI (4,7 %).


Au 3ème trimestre 2017, à Analamanga, la majorité des établissements nouvellement créés sont des entreprises individuelles


Durant le troisième trimestre 2017, le nombre de nouvelles SARL augmente de 53,1 % en glissement trimestriel : 219 au troisième trimestre 2017 contre 143 au deuxième trimestre 2017. L’effectif des entreprises individuelles (EI) reste dominant malgré une diminution de 7,9 % en glissement trimestriel.


Selon la répartition des créations d’établissements par secteur d’activité, le secteur tertiaire reste en tête avec une part de 92,6 %, malgré une diminution 2,1 % en termes d’effectif par rapport à celui du deuxième trimestre 2017. Le secteur primaire tend à la baisse et ne représente qu’une infime part (0,8 % de l’ensemble des créations).




Au 3ème trimestre 2017, plus du quart des activités créées exercées sont des commerçants détaillants


Selon la répartition des nouveaux établissements par branche d’activités, l’activité de commerce domine (39 % des créations) malgré la diminution de son effectif : 983 créations au cours du deuxième trimestre 2017 contre 919 au troisième trimestre 2017. L’effectif des commerçants détaillants diminue depuis le deuxième trimestre 2017 : 647 contre 704 commerçants au deuxième trimestre 2017. De même pour les commerçants grossistes, leur effectif diminue légèrement : 279 commerçants à 272 commerçants.

L’effectif d’établissements nouvellement créés opérant dans le transport de voyageurs augmente de 16,3 % : 423 opérateurs au cours du deuxième trimestre à 492 opérateurs au troisième trimestre 2017. L’agriculture, l’élevage, la pêche et la chasse représentent 0,85 % des activités nouvellement créées à Analamanga alors que leur effectif diminue respectivement de onze à six agriculteurs et de quatorze à quatre éleveurs.
Au troisième trimestre 2017, la part de la branche services rendus aux entreprises occupe les 10 % des créations, soit une augmentation de 35 % par rapport au deuxième trimestre 2017. Au cours de la même période, l’effectif des opérateurs du bâtiment et travaux publics diminue : 34 opérateurs contre 49 opérateurs en deuxième trimestre 2017.


Au 3ème trimestre 2017, la moitié des nouvelles entreprises individuelles démarre leur activité avec moins de 1 000 000 Ar


Au troisième trimestre 2017, le fonds de démarrage médian de nouveaux établissements nouvellement créés reste stable par rapport à celui du deuxième trimestre 2017. En effet, la moitié des SARL et des EURL démarrent leurs activités avec moins de 2 000 000 d’Ariary au troisième trimestre 2017. De même, le fonds de démarrage de la moitié des EI et autres reste inchangé entre les deux trimestres (moins de 1 000 000 Ariary).

Entre le deuxième trimestre 2017 et le troisième trimestre 2017, les fonds de démarrage moyens des SARL et ceux des EURL diminuent respectivement de 18,9 % et de 33,3 %. Par contre, au cours de la même période, ceux des EI et des autres augmentent de 8,9 %.

Document(s) téléchargeable:

INSTAT_Srne_3Trim17-11-2017.pdf (1.07Mo)