Situation des mouvements des établissements formels Antananarivo – Analamanga | 4ème trim. 2014

25 janvier 2015

Le District d’Antananarivo Atsimondrano est favorable à la création d’activités

 

Pendant le quatrième trimestre 2014, le nombre de nouveaux établissements formels dans la région Analamanga baisse de 31,6 % (1 426 nouveaux établissements contre 2 084 au troisième trimestre 2014). Généralement, le quatrième trimestre, n’est pas propice à la création d’activité. Au cours de cette période, le nombre de création mensuelle ne cesse de diminuer : 624 nouveaux établissements au mois d’octobre, 517 au mois de novembre et 285 au mois de décembre. Du fait de la préparation des fêtes de la nativité et de fin d’année, la création d’activités s’est ralentie au mois de décembre.

Au quatrième trimestre 2014, la moitié des nouveaux établissements crées (54,1 %) sont implantés à Antananarivo Renivohitra, le mieux doté en infrastructures d’accueil. De même, la création d’activités est importante dans le district d’Antananarivo Atsimondrano malgré une baisse de 1,7 point par rapport au troisième trimestre 2014 (13,7 % au quatrième trimestre 2014 contre 15,4 % au troisième trimestre 2014). La baisse du nombre d’activités créées par district est généralisée. Cependant, la diminution du nombre d’établissement créés dans le district d’Andramasina est remarquable : allant de 45 nouveaux établissements au troisième trimestre 2014 à 9 nouveaux établissements au quatrième trimestre 2014, soit une baisse de 80 %. Et même si le district d’Ankazobe est le plus défavorable à la création de nouveaux établissements, la proportion des nouveaux établissements dans le district d’Andramasina (0,6 %) est la plus faible.

 

Au quatrième trimestre 2014, le nombre des entreprises individuelles créées diminue fortement

 

Au quatrième trimestre 2014, la majorité des nouveaux établissements sont des entreprises individuelles (77 %). Néanmoins, la part des nouvelles entreprises individuelles diminue de 4,5 points par rapport au troisième trimestre 2014 (81,5 %). Durant la même période, le nombre des nouveaux établissements dans la région Ana­lamanga diminue quel que soit leur forme juridique. Par rapport au troisième trimestre 2014, le nombre des entreprises individuelles et celui des sociétés anonymes diminuent respectivement de 35,4 % et de 21,4 %.

Au cours du dernier trimestre 2014, selon le secteur d’activités, 9 nouveaux établissements sur 10 dans la région Analamanga s’opèrent dans le secteur tertiaire. Tandis que le secteur secondaire n’intéresse que 9 % des nouveaux opérateurs.

 

Au quatrième trimestre 2014, un nouvel opérateur sur quatre exerce dans le commerce de détail


Selon la répartition des nouveaux établissements par branche d’activités, 38,4 % des nouveaux opérateurs dans la région Analaman­ga sont des commerçants : 25,7 % exercent dans le commerce de détails et 12,7 % s’opèrent dans le commerce de gros. Cependant le nombre des nouveaux commerçants diminue de 21,9 % par rapport à celui du troisième trimestre 2014 (700 au troisième trimestre 2014). Le nombre des nouveaux transporteurs (transport de marchandises et de voyageurs) diminue : 321 au quatrième trimestre 2014 contre 559 au troisième trimestre 2014, soit une baisse de 42,6 %. La proportion des nouveaux transporteurs de marchandises et celle de transport de voyageurs baissent respectivement de 1,2 point et de 3,1 points.

Au quatrième trimestre 2014, le nombre des nouveaux établissements diminue dans la plupart des branches d’activités. Le nombre des nouvelles industries du bois diminue fortement : passant de 12 au troisième trimestre 2014 à 4 au quatrième trimestre 2014. Par contre, le nombre des nouvelles industries métalliques augmente : 15 au quatrième trimestre 2014 contre 9 au troisième trimestre 2014. De même, le nombre des nouvelles industries extractives augmente peu (passant de 19 au troisième trimestre 2014 à 21 au quatrième trimestre 2014).

 

Au quatrième trimestre 2014, le fonds de démarrage de la moitié des nouvelles entreprises individuelles diminue de 50 %

 

Au quatrième trimestre 2014, le fonds de démarrage médian des nouvelles sociétés reste stable par rapport à celui du troisième trimestre 2014. En effet, la moitié des Sociétés à Responsabilités Limitées (SARL) et des Entreprises Unipersonnelles à Responsabilités Limitées (EURL) démarrent leurs activités avec 2 000 000 d’Ariary ou moins au quatrième trimestre 2014. Par contre, le fonds de démarrage des nouvelles entreprises individuelles diminue durant la même période : la moitié des Entreprises Individuelles (EI) démarre leurs activités avec 1 000 000 Ariary ou moins contre 2 000 000 Ariary ou moins au troisième trimestre 2014.
Entre le troisième trimestre 2014 et le quatrième trimestre 2014, quel que soit la forme juridique des nouveaux établissements, les fonds de démarrage moyens des SARL, des EURL et des EI augmentent respectivement de 3,3 %, 22,2 % et de 21,2 %.

 

Au quatrième trimestre 2014, le nombre des établissements en reprise d’activité diminue

 

Au quatrième trimestre 2014, le nombre des établissements formels déjà en activité ayant subi des mouvements diminue : passant de 2 241 au troisième trimestre 2014 à 1 568 au quatrième trimestre 2014, soit une baisse de 30 %. Les entreprises individuelles restent les plus mobiles (88,3 %).

Durant la même période, la modification, (soit en un changement ou un ajout d’activité soit en un changement du lieu d’exercice des établissements) est le type de mouvement le plus effectué (82,5 %). Cependant, la proportion des établissements en modification diminue de 6,7 points par rapport au troisième trimestre 2014 (89,2 %). De même, le nombre d’établissements en reprise d’activité diminue : allant de 32 au troisième trimestre 2014 à 18 au quatrième trimestre 2014.

 

En 2014, dans la région Analamanga, 730 nouveaux établissements créent par mois en moyenne

 

En 2014, dans la région Analamanga, le nombre d’établissements crées augmente de 13,2 % : 8 794 nouveaux établissements contre 7 770 nouveaux établissements en 2013, soit 733 nouvelles activités créées par mois en moyenne. En 2014, le nombre de nouveaux établissements au deuxième trimestre est le plus important (2 954 nouveaux établissements), tandis qu’au quatrième trimestre, le nombre de nouveaux établissements est le plus faible (1 426 nouveaux établissements).

En 2014, dans la région Analamanga, la proportion des nouveaux établissements dans le district d’Ankazobe est la plus faible (1 %), en raison de son éloignement au chef-lieu de région.

 

Peu de nouvelles sociétés anonymes créent en 2014

En 2014, dans la région Analamanga, la plupart des nouveaux établissements sont des entreprises individuelles (83 %). Le nombre des entreprises individuelles et celui des SARL créées augmentent respectivement de 18 % et de 34 % (respectivement de 7 316 en 2014 contre 6 205 en 2013 et de 644 en 2014 contre 480 en 2013). Par contre, le nombre des nouvelles Sociétés Anonymes (SA) diminue de 58,1 % (36 nouvelles SA en 2014 contre 86 nouvelles SA en 2013). De même, le nombre des nouvelles EURL diminue de 38 % en 2014.

Document(s) téléchargeable:

srne_4trim14.pdf (2Mo)